Le saviez-vous ? Un indice de protection solaire élevé ne sert à rien !

Je ne sais pas vous, mais nous, à Aix en Provence on commence déjà à atteindre des températures dignes de l’été. Un bon 30°C avec un soleil de plomb ! Et tout le monde va à la plage et se pare de ses plus beaux habits de bain. Alors pour inaugurer cette nouvelle saison estivale et en faire un moment sans accroc, voici les 5 règles d’or pour que le soleil soit l’ami de votre peau !

1) Habituez progressivement votre peau au soleil avant l’été, en prenant des bains de soleil de courte durée. 

Cela lui permet de fabriquer une couche cornée, comme un film protecteur. En se défendant contre les UV, la peau augmente ainsi sa production de mélanine, ce fameux pigment brun qui lui donne sa coloration.

 

2) Optez pour une crème avec des filtres physiques.

La crème solaire agit comme un filtre pour les rayons UV. Pour être vraiment efficace, votre choix doit s’arrêter sur une crème à large spectre, qui agit à la fois contre les rayons UVA et UVB (ceux qui sont responsables des coups de soleil et s’arrêtent à la couche superficielle de l’épiderme). Les rayons UVA étant considérés comme responsables du cancer de la peau, car il pénètrent en profondeur et peuvent détériorer le collagène, substance qui rend la peau élastique et en outre, a un effet marquant sur l’apparition des rides et du vieillissement.

Dans chaque crème solaire, on retrouve deux filtres : les physiques et les chimiques. 

Les filtres chimiques, utilisés en cosmétique conventionnelle, absorbent les rayons du soleil. Presque tous sont limités à 10% voire 5% du volume total d’un produit solaire. Certains de ces filtres présentent un sérieux potentiel de risque, certains filtres réagissant comme des oestrogènes, ou contribuant à la mort des récifs coralliens.

Dans son livre, "La vérité sur les cosmétiques", Rita Stiens nous indique les filtres mauvais, susceptibles d’interférer avec le système hormonal :

  • Benzophénones
  • Octyl-méthoxycinnamate (OMC)
  • 4-Méthylbenzylidène camphor (4-MBC)
  • Benzylidine camphor (3-BC)
  • Butyl Methoxydibenzoylmethane (Avobenzone)
  • Octocrylene
  • Ethylhexyl Salicykate (Octisalate)
  • Homosalate

Evitez aussi les écrans solaires en aérosol, car vous êtes plus susceptible de respirer des produits chimiques qui pénètrent profondément dans les poumons.

En cosmétique naturelle et bio, on utilise les filtres physiques qui protègent la peau en réfléchissant les rayons du soleil. Les micro pigments utilisés, comme le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc, peuvent parfois donner une coloration blanchâtre à la peau. Avec les années, ils ont été grandement améliorés et la peau ne se couvre plus d’un film blanc.

Cette protection a la particularité de ne pas provoquer d’effets secondaires comme les filtres chimiques, mais aussi, elle n’est pas polluante.

 

3) Un indice de protection 30 est très suffisant

Le saviez-vous ? Un indice de protection élevé ne sert à rien ! La Commission Européenne dans ses recommandations en 2006 indique que l’accroissement de la protection d’un chiffre à l’autre est négligeable, surtout dans la tranche supérieure. Un produit indice 15 absorbe 93% des rayons UVB, alors qu’un produit de facteur 30 en absorbe 97%.

 

4) Badigeonnez-vous de crème toutes les 2 heures.

Pour la détermination de l’indice de protection par les fabricants, la couche de produit est très épaisse : 2 mg par cm2, quand nous en mettons seulement 0,5 à 1 mg par m2 ! Un conseil, appliquez votre crème toutes les 2 heures !

 

5) Sinon, une autre solution assez radicale est d’éviter tout simplement le soleil ou de vous protéger avec un T shirt anti UV.

 

Pour plus d'informations, lire le livre "La Vérité sur les cosmétiques" de Rita Stiens, chapître Protection solaire.

Leave a comment

All comments are moderated before being published

Retrouvez tous nos produits