Faut-il vraiment se fier aux produits cosmétiques en parapharmacie ? Notre réponse

Les pharmacies et parapharmacies sont deux points de distribution de produits cosmétiques et de bien-être qui se partagent la part du gâteau avec les parfumeries. Ce sont également les lieux de vente des médicaments et autres produits de santé. Le consommateur y associe donc l’image d’un lieu sûr qui ne peut que proposer des produits sûrs eux aussi.

Mais est-ce la réalité ? Peut-on réellement se fier aux produits cosmétiques vendus en parapharmacie ? Petit tour d’horizon sur certaines compositions prises au hasard pour répondre à la question.

Commençons par un soin visage hydratant pour peau sensible d’un grand laboratoire connu.  Au menu pour notre peau :   « Water, Glycerin, Cetearyl Alcohol, Isohexadecane, Glyceryl Stearate, Cyclohexasiloxane, Caprylic/Capric/Succinic Triglyceride, Petrolatum, Shea Butter, PEG-100 Stearate, Ceteareth-20, Citric Acid, Polyphosphorylcholine Glycol Acrylate, Butylene Glycol, Soybean Oil, Chlorhexidine Digluconate, Caprylyl Glycol, Tocopherol, Fragrance ».

Nous y retrouvons entre autres des huiles issues de la pétrochimie (Isohexadecane, Petrolatum) qui servent uniquement à apporter la part de corps gras nécessaires à la fabrication d’une crème. Ces huiles sont très neutres en termes d’odeur et de couleur mais ne contiennent aucune propriété active à part entière si ce n’est leur fonction mécanique occlusive pour la peau afin de diminuer la perte en eau de la peau. Des silicones (cyclohexasiloxane) et des émulsionnants issus de la pétrochimie (PEG-100 Stearate, Ceteareth-20) sont également présents. Notons malgré tout la présence de glycérine hydratante, de beurre de karité nourrissant (shea butter) et d’huile de soja (soybean oil) qui, nous l’espérons, n’est pas issue de soja OGM. 

Partons maintenant sur un gel douche surgras pour peaux sensibles d’une enseigne bien connue dans le domaine : 

« Aqua, Magnesium Laureth Sulfate, Cocamidopropyl Betaine, Glycerin, Propylene Glycol, Parfum, PEG-6 Caprylic/Capric, Glycerides, Olive Oil PEG-7 Esters, PEG-75 Lanolin, Hydrolyzed Collagen, Citric Acid, Sodium Benzoate, Tetrasodium EDTA, CI 15510, Citral, Coumarin, Geraniol, Limonene, Linalool, Citronellol »

Vous aurez sans doute remarqué la présence d’un tensioactif dérivé de sulfate (Magnesium laureth sulfate) réputé pour être irritant pour la peau. Les huiles présentes pour assurer le « surgras » sont des huiles modifiées et additionnées d’une fraction PEG dérivée du pétrole afin de permettre leur bonne solubilisation dans le gel douche (PEG-6 Caprylic/Capric, Olive Oil PEG-7 Esters, PEG-75 Lanolin). Le parfum est présent en quantité significative et apporte avec lui les 6 substances allergènes, mentionnées de façon obligatoire, en fin de composition (Citral, Coumarin, Geraniol, Limonene, Linalool, Citronellol). Reconnaissons la présence de collagène (Hydrolyzed collagen) dans la formule, substance naturellement présente dans la peau permettant son maintien.

Pour finir, regardons de plus près la composition d’un lait corps ultra-hydratant pour peaux sèches et atopiques d’un grand laboratoire spécialisé dans les soins pour toute la famille :

 « Aqua (water), paraffinum liquidum, glyceryl, cetearyl ethylhexanoate, urea, isopropyl isostearate, cera alba, palmitic acid, stearic acid, glyceryl stearate, Peg-100 stearate, isopropyl, myristate, phenoxyethanol, polyacrylamide, polysorbate 60, C-13-14 isoparaffin, carbomer, chlorphensin, sodium hydroxide, laureth - 7, parfum (fragrance), limonene, linalool, benzyl benzoate, benzyl salicylate, hexyl cinnamal, hydroxyisohexyl 3- cyclohexene carboxaldehyde, butylphenyl methylpropional, alpha-isomethyl ionone, hydroxycitronellal, eugenol »

Dans cette formule, l’huile de base est une huile de paraffine issue du pétrole (paraffinum liquidum, C-13-14 isoparaffin). Nous avons la présence de PEG issu également de la pétrochimie (PEG-100 stearate). La quasi-totalité des matières premières est issue de la synthèse chimique et beaucoup d’ingrédients sont présents pour assurer la texture du lait plutôt que ses propriétés. Un nombre très important de substances allergènes est contenu dans cette formule (limonene, linalool, benzyl benzoate, benzyl salicylate, hexyl cinnamal, hydroxyisohexyl 3- cyclohexene carboxaldehyde, butylphenyl methylpropional, alpha-isomethyl ionone, hydroxycitronellal, eugenol). Notons tout de même la présence d’urée hydratante (urea) et de cire d’abeille filmogène (cera alba), en espérant que celle-ci n’ait pas été dénaturée par un blanchiment chimique.

 

Ces exemples, pris au hasard sur les rayons de nos parapharmacies parlent d’eux-mêmes. Les formules sont loin d’être clean au regard de ce que nous avons pu lire. Les matières premières sont presque exclusivement issues de la synthèse chimique et dérivées de la pétrochimie. Peu ou pas de perturbateurs endocriniens suspectés ou autres substances reconnues comme nocives si ce n’est les PEG qui se font toujours une place dans ces compositions. Le beurre de karité est la seule exception dans cette montagne de chimie.

Alors, en pharmacie et parapharmacie aussi, regardez de plus près les compositions de vos produits favoris !

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Abonnez-vous des aujourd'hui

Des produits naturels et locaux livrés tous les mois