Tout savoir sur la culotte menstruelle

OUT les protections hygiéniques toxiques pour nous et la planète !

Pourquoi une protection hygiénique classique serait-elle toxique et polluante ?


Saviez-vous qu’en moyenne, une femme utilisera au cours de sa vie 10 000 à 15 000 produits menstruels (serviettes, tampons…) ? 

A l’échelle mondiale, cela représente plus de 45 milliards de protections hygiéniques utilisées puis jetées dans le monde. 

En effet, après les avoir jetées à la poubelle, ces protections jetables sont envoyées dans un centre de traitement des déchets, qui seront ensuite soit brûlées, soit enfouies dans la terre, soit jetées… dans la mer. Vous avez peut-être eu l’expérience de voir une serviette usagée dans l’eau ou sur la plage ! 

Plus inquiétant encore, il faut 500 ans à ces produits hygiéniques pour se dégrader … Selon Greenpeace, l’industrie des protections hygiéniques est l’une des plus polluantes au monde. 


Pourquoi une protection hygiénique jetable est-elle toxique pour notre corps ?

Saviez-vous que les tampons ne relèvent pas d’une législation spécifique ? Concrètement, cela signifie qu'aujourd'hui, aucune directive oblige le fabricant à révéler les composants de ses produits. 

Mais quand on y pense, qu’est-ce qui fait qu’une serviette ou un tampon “retient le sang pendant des heures” et “laisse un doux parfum de fleurs”? 

En réalité, on retrouve dans les tampons “classiques” des matières synthétiques dérivées du pétrole comme le polyester, ou le polypropylène, des matières dérivées mystérieuses … Mais aussi des parfums et des perturbateurs endocriniens  ! 

Pas terrible d’avoir d’être au contact de ces substances ! Et on ne parle pas des chocs toxiques...

 

La culotte menstruelle, une alternative écolo et respectueuse de notre corps 

Qu’est-ce que la culotte menstruelle ou la culotte de règles ? 

Tout simplement, c’est une culotte à porter pendant les règles - ou tous les jours ! Plus besoin de serviettes ou de tampons !

Plus épaisse qu’une culotte classique, la culotte menstruelle possède une protection supplémentaire intégrée. Elle possède plusieurs avantages : 

  1. Elle est très confortable à porter 
  2. Elle est adaptée pour toutes les circonstances : à la maison, au bureau, à l’école, en extérieur, la nuit …
  3. Elle a une durée d’utilisation moyenne de 10h à 12h  
  4. Elle est réutilisable

Il existe ainsi plusieurs modèles selon les flux. 

Les culottes menstruelles de Bloomie Loomie sont en coton bio et sont une vraie alternative saine et écologique pour les jeunes filles et les femmes. Elles sont conçues pour absorber l’équivalent de 3 à 4 tampons et rester imperméables tout au long de la journée.

Ce qu’on trouve ingénieux : la partie absorbante est faite de fibre de bambou : naturel et efficace !

culotte_regles_bloomie_loomie

 

Retrouvez les jolies culottes menstruelles Bloomie Loomie en noir, bleu lagoon et kaki sur notre e-shop !

Comment laver une culotte menstruelle ? 

Bloomie Loomie conseille avant la première utilisation de d’abord laver la culotte à la machine, pour activer les propriétés absorbantes des fibres de bambou. 

 

Et après utilisation, comment la laver ? 

 

Etape 1. Rincer à l’eau froide et la laisser tremper dans une bassine d’eau froide

Une étape très importante pour le nettoyage de votre culotte menstruelle. Vous pouvez à cette étape : 

  • La mettre directement dans la machine à laver avec le reste du linge 
  • Ou la finir de laver à la main avec un savon détachant qui respecte votre peau ou un savon de Marseille, puis la laisser sécher. 

 

👉 Retrouvez nos savons de Marseille saponifiés à chaud spécialement pour le linge et le ménage à la maison : on vous recommande le savon de Marseille de La Savonnerie Fer à Cheval, une des plus anciennes institutions du savon de Marseille : 

Savonnerie de Marseille Fer à Cheval

 


Ces savons vous permettront de nettoyer le linge le plus délicat, idéal pour les culottes menstruelles 😉 


Une fois sèche, vous pouvez la réutiliser autant de fois que vous voulez, jusqu'à la fin de votre cycle.


Etape 2 : le lavage à la fin du cycle

Une fois que votre cycle est terminé, vous pouvez après le rinçage de l’étape 1 mettre votre culotte menstruelle à la machine, à 30-40°. 

Cela permettra d’éliminer les bactéries et d’avoir une culotte menstruelle prête pour le mois prochain. 

A éviter : 

  • les lessives trop riches en glycérine, car la glycérine risque de lustrer les fibres absorbantes de la culotte et donc de la rendre imperméable.
  • les assouplissants et formules trop grasses abîmant le linge. Ces derniers réduisent l’efficacité des culottes menstruelles. 

Etape 3 : le séchage

Séchez votre culotte, en évitant le sèche-linge. L’été, rien de mieux que l’air et le soleil pour sécher votre culotte ! Vous pouvez utiliser en hiver un radiateur ou un sèche-serviette, en plaçant une serviette entre l’appareil et la culotte pour la protéger. 

 

 

Voilà ! Vous savez tout maintenant des culottes menstruelles ! Ca vous tente de les adopter ? 

Nous oui ! 🥰

 

crédits photo : culotte blue lagoon Bloomie Loomie, @whatwhatjune


Abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur nos réseaux sociaux Instagram et Facebook pour des astuces zéro déchet et des conseils pour une transtion écologique réussie et facile !

 



Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Retrouvez tous nos produits